Notre fils Nicolas se réfugie dans sa chambre


La Chronique d’Isabel Pérez chronique dans  Coopération

Notre fils Nicolas (16 ans) est fatigué, se réfugie dans sa chambre et nous donne l’impression d’être frustré quand il parle de sa vie, de son avenir, du monde dans lequel il est. Comment pouvons-nous l’aider? Line et Paul (44 et 45 ans)

Nicolas est lucide. Les conflits mondiaux, les problèmes économiques et ceux liés à l’emploi qui, si notre pays est plutôt épargné par le chômage, sont une source d’inquiétude surtout pour les jeunes et les personnes en fin de carrière, il n’y a pas toujours de quoi folâtrer.
Votre fils s’interroge sur son avenir que vous envisagez plus rose qu’il ne le dépeint, mais vous, vous avez du recul. Vous avez su créer un climat de confiance qui lui permet d’évoquer ses soucis. C’est encourageant. Aidez-le à appréhender la patience et à pousser les portes qui l’aideront à trouver des réponses à ses questions, et sa voie. A-t-il contacté un conseiller en orientation? A-t-il fait des stages? Envisage-t-il un séjour à l’étranger? A-t-il un entourage stimulant, une activité qui le passionne?
Vous dites que Nicolas «se réfugie» dans sa chambre et vous semble frustré. Faites attention à ne pas interpréter ou dramatiser. Il paraît normal, voire sain, qu’à 16 ans, il s’isole de ses parents. Ce ne sont peut-être que des velléités d’indépendance. Craignez-vous que votre fils soit déprimé, proche d’une dépression adolescente? À ce niveau, vous avez raison de rester attentifs. Réfléchissez aux points suivants. Nicolas a-t-il changé ses habitudes? Recherche-t-il la compagnie de ses pairs? Comment dort-il et se nourrit-il ? Se plaint-il de sa santé? Soupçonnez-vous une consommation inquiétante d’alcool, de drogues? Avez-vous observé des scarifications? Si vous estimez que certains de ces aspects sont inquiétants, abordez à votre tour vos inquiétudes avec votre fils et incitez-le à consulter un médecin. Seul un professionnel, moins lié affectivement à votre fiston saura déterminer si ce dernier traverse une période délicate mais liée à l’adolescence ou s’il a besoin d’un accompagnement.

Lire l’article sur cooperation.ch